Les Brèves RSS En continu
Dernière mise à jour : lundi 12 décembre 2011 - 15:33

La Revue 112: quelques mots

lundi 12 décembre 2011 - 15:33 - CET
Oui, c'est la Revue 112, car la 111 est bloquée dans le back office comme si c'était notre 13ème étage secret à nous et on la ressortira dans 50 ans je pense, un peu comme des X Files super rares. Cette semaine, c'est le grand écard géographique entre l'Inde et le Pays Basque.

La Revue 110: quelques mots

EDITOmardi 06 décembre 2011 - 12:15 - CET
Ah c'est malin, on fait une Revue sida qui a plein de succès et ça fait pêter le site : kaput pendant 3 jours! Repris par rezo.net et Rue89 et Minorités ne répond pas, quelle blague. Dans n'importe quel webzine, il y aurait eu une réunion de crise au sommet, nous on va juste se promener dans les bois avec Jimmy Somerville.

La Revue 109: quelques mots

EDITOmercredi 30 novembre 2011 - 12:26 - CET
En attendant une série de textes cho bouillants (comme on dit, enfin moi j'ai jamais prononcé ces mots sans pouffer de rire) pour une Revue de Minorités spécial 1er décembre (c'est-à-dire exceptionellement demain, je ferais mieux de m'activer), on vous a préparé une série de textes sur la fin du monde, comme d'habitude quoi! Madjid finit sa série "Debt Fiction" avec ce sixième épisode qui n'a été repris par personne, je suppose que l'idée de feuilleton rebute les webzines parce que "c'est trop compliqué" et tant pis, je considère que cette série de textes est ce qu'on a fait de mieux, à mi-chemin entre un gros travail d'analyse de la crise économique, avec des liens hypertexte qui renvoient à du hard data et un story-telling étrangement perso, on pénètre dans la vie des personnages comme si c'était des amis, forcément puisque c'est Madjid qui les a choisis. Rappellez-vous la prouesse du truc : c'est un prof de français au Japon qui écrit ça, et ça dépasse de loin ce qu'on lit d'habitude de la part des vrais connoisseurs de la finance. C'est tellement limpide avec lui qu'à chaque fois qu'on tire un peu de sous à la banque, on a l'impression que le ticket qui sort a une photo de Madjid dessus qui dit "Bonjour! enjoy while it lasts!".

La Revue 108: quelques mots

EDITOmardi 22 novembre 2011 - 13:31 - CET
Un autre smash pour Minorités avec une Revue 108 qui s'est fait remarquer avec notre vision par le "petit bout de la lorgnette" de la crise mondiale. Tout le monde se demande pourquoi la France est un des rares pays sans mouvement de contestation à la "Occupy Wall Street" et les raisons sont faciles à trouver : même les minorités les plus exclues du débat national sont atones et écrasées par les échéances présidentielles à venir, comme si ça allait régler les problèmes de fond.

La fatwa républicaine de Charlie Hebdo

mardi 15 novembre 2011 - 13:31 - CET
Dans la nuit du 1er au 2 novembre, les locaux de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo à Paris ont été incendiés à coup de cocktail molotov et le site internet du même journal a subi un piratage revendiqué par un groupe de hackers islamistes. Étant donné que ces actes criminels font suite à la publication du journal baptisé « Charia Hebdo » avec en Une la caricature de Mahomet dans le rôle imaginaire de rédacteur-en-chef pour célébrer la victoire du parti islamiste Ennahda en Tunisie, il n'était pas très difficile de trouver les présumés coupables de ces actes ignobles contre les valeurs de la République : les intégristes musulmans, ces affreux représentants du moyen âge qui pratiquent la polygamie, ont du mal à s'exprimer en français et refusent de s'intégrer à la société française. Condamnations de gauche, de droite, du centre et des extrêmes contre ces comportements barbares qui violent sauvagement nos principes de liberté d'expression et de liberté de presse.

La Revue 107: quelques mots

EDITOmardi 15 novembre 2011 - 13:16 - CET
Gros pic de visites cette semaine chez Minorités avec cette Revue 100% Charlie Hebdo, le magazine qu'on aime détester et qui fait du chiffre de vente sur le dos des Tunisiens et des Libyens. Il faut dire que des affaires de ce genre sont si courantes, on dirait qu'un logiciel spécial les prépare à l'avance puisqu'elles apparaissent désormais avec une régularité confondante. Ce qui nous a fait prendre la décision de répondre à CH, un peu en retard, c'est la grosse ficelle de faire un dessin qui montre un baiser entre Mahomet et un dessinateur du canard, du genre « On est peace & love, hein » et là l'opportuniste gay a dépassé ses limites et il fallait le faire savoir.

G1000: la démocratie délibérative moins chère et aussi productive

dimanche 13 novembre 2011 - 11:57 - CET
Ce vendredi 11 novembre, 704 citoyens ont pris effectivement part au G1000, un projet de « démocratie délibérative » (débat et vote) mis en place par des acteurs de la société civile belge, qui a eu lieu au magasin 2 (shed) de Tour & Taxis à Bruxelles. En comptant les participants des initiatives connexes délocalisées (G Off et G Home), les organisateurs affirment que plus de 2.000 citoyens se sont parlés ce vendredi pour sortir le pays de la crise politique qui dure depuis maintenant plus de 500 jours.

La Revue 106: quelques mots

EDITOlundi 07 novembre 2011 - 13:07 - CET
C'est étrange quand même. Quand on a des textes qui sont écrits par des gays, on nous dit "Vous êtes trop gays", mais ils sont repris et quand on a des textes qui sont écrits par des hétéros, ils ne sont pas repris. C'est un truc qui m'étonne à chaque fois, comme si, même dans la minorité, le regard extérieur de Minorités n'était valable que lorsqu'il provient des homos.

La Revue 105: quelques mots

EDITOlundi 07 novembre 2011 - 12:53 - CET
Une Revue très internationale, probablement en réponse avec tous ces sommets de dirigeants qui ne servent pas à grand-chose.

L'inuendo hétéro du porno gay

EXCLUdimanche 30 octobre 2011 - 00:42 - CEST
Faut-il le rappeler ? Avec tout ce tralala militant contre l'homophobie, on oublie de dire que les gays sont gaga amoureux des hétéros. Avec l'âge, on devient plus intéressé par ce qui peut réunir les gays en tant que minorité, aux hétéros, la majorité. Cela fait rire ceux qui me connaissent depuis longtemps car ils savent bien qu'avant je cherchais davantage les points de séparation entre les deux identités. Et puis, il y a eu l'influence de ce texte pivotal Queers Read This à ACT UP en 1990 qui est allé loin dans la dénonciation des hétéros et même à l'époque, je n'étais pas complètement d'accord. On mesure donc le parcours effectué en 20 ans. Aujourd'hui, on monopolise l'attention militante pendant deux bonnes semaines sur une application d'Android pour reconnaître les gays (merci de leur faire la pub, c'est tout ce que ces entreprises attendent), et grâce à Internet on sait débusquer le moindre geste d'homophobie jusque dans les steppes de Mongolie, mais le truc qu'on ne vous dit pas assez, en tant que gays, c'est à quel point vous nous attirez.
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter