Les Brèves RSS En continu
Dernière mise à jour : mardi 21 juin 2016 - 20:16

Minorités, dans le viseur n'effaçons rien.

EXCLUmardi 21 juin 2016 - 20:16 - CEST
Sur l’écran de mon ordinateur, des images défilent. Une petite manifestation à côté de la Maison Blanche. Des LGBT latinos avec leurs drapeaux, cubains, mexicains, boliviens… Une trans parle de ses sœurs latinas en prison… Sous les images il y a son nom. Je le note et je le trouve sur internet, je deviens sa "hermana" virtuelle. Elle fait partie du mouvement Black Lives Matter, pour enrayer la série d’assassinats de noirs, le plus souvent par la police, [répétition!] le plus souvent par la police. Il y a aussi des vidéos ou elle s’amuse avec les copines. Mais c’est une fille motivée.  

L’après Orlando : repasser son drapeau

EXCLUmardi 21 juin 2016 - 19:20 - CEST
À la mi-juin 2016, alors qu’à Orlando la communauté LGBTQI afro-américaine et latina pleurait ses 49 morts et ses 53 blessés, les alliés politiques et stratégiques de « la » cause LGBTQI (avec une emphase sur le G) se réunissaient solennellement de par le monde pour porter de grands discours sur la solidarité, l’empathie et le rejet de la « barbarie ».  

Les 49 épisodes perdus d'une série LGBT

EXCLUdimanche 19 juin 2016 - 22:48 - CEST
A chaque fois qu’un événement se produit, on peut décider que nos idées préalables suffisent pour le comprendre – on range alors cet événement dans les tiroirs des choses qui nous donnent raison. Et au fond on ne le traite pas comme un événement. Ou on peut essayer de se demander si cet événement ne nous oblige pas à revoir, corriger ou reconstruire nos catégories de pensée.  

Goodnight ladies

EXCLUdimanche 04 mai 2014 - 18:59 - CEST
L'ambition de Minorités ne s'est pas limitée à une description politique de l'actualité ou une résurgence de l'intérêt pour notre passé, nos racines. Minorités s'est projeté dans un futur proche pour imaginer ce qui se passerait si les forces s'organisaient d'une manière concertée, naturelle, évidente. Bref, si les gens faisaient leur boulot. On parlait de ce qui était possible dans la sexualité, la jeunesse et la vieillesse, le consumérisme, contre le racisme, toussa. Nous partagions des rêves et des espoirs qui, finalement, n'ont rien à voir avec la politique telle qu'elle est faite de nos jours.    

Il faut séparer le bon gay de la folle

EXCLUdimanche 04 mai 2014 - 15:20 - CEST
Il y a cette idée dans l'air, comme une force invisible, d'un horizon à atteindre pour tout homosexuel qui se respecte: renvoyer la bonne image de l'homosexualité et donc s'y conformer en étant un bon homosexuel. Il y aurait deux groupes, les bons gays et les mauvais gays. La folle serait  un peu la mascotte des mauvais gays, même s'il n'y pas qu'elle dans ce groupe, elle phagocyte totalement l'attention et subit cette nouvelle homophobie horizontale. « OK tu es gay, c'est formidable mais ne soit pas une folle ! ». Si les choses sont rarement formulées de la sorte, cette homophobie habituelle des hétéros sur les homos est désormais monnaie courante à l'intérieur même du groupe. Je me suis fait cette réflexion à plusieurs reprises lors de banales conversations.  

Minorités ne mourra jamais

EXCLUsamedi 03 mai 2014 - 17:42 - CEST
Faute de moyens, faute de temps, mais pas faute d’idées, Minorités va bientôt cesser de publier. Après 5 ans d’existence, après seulement un an de ma part à écrire sur ce site magique (un article par trimestre), j’ai envie de rendre hommage aux combats menés par toutes et tous sur ce qui est devenu une référence à part entière.  

Trans arabes de Place de Clichy : entre prostitution et islam

EXCLUsamedi 03 mai 2014 - 17:14 - CEST
À Paris, les transgenres arabes ont élu domicile entre Pigalle et Place de Clichy. Ce territoire est devenu leur « pays », celui où elles se prostituent pour survivre, mais aussi celui où elles se retrouvent et nouent des amitiés « sans être jugées ».  

Et Act Up n'en finit pas de mouriiiiiiiiiiiir

EXCLUlundi 24 mars 2014 - 13:12 - CET
C'est l'histoire d'une association vieille d'un quart de siècle et qui ressemble à la Cour des Miracles. Surtout ne le dites pas, il parait que cette blague énerve tellement ses responsables qu'ils sont capables de vous casser la gueule. Ce qui n'est PAS DU TOUT dans l'esprit d'Act Up, après tout on nous a traité de tous les noms depuis le premier jour et on n'a pas sorti les battes de baseball pour autant.

Défendre les droits des putes, c’est défendre les droits des femmes

EXCLUlundi 10 mars 2014 - 11:05 - CET
Cécille Lhuillier m'a demandé de publier la tribune du Collectif Droits et Prostitution. J'ai dit tout de suite oui.

Les abolitionnistes sont ils putophobes ?

EXCLUdimanche 10 novembre 2013 - 21:10 - CET
On peut s’étonner du succès des thèses abolitionnistes sur la prostitution, mais en les suivant attentivement, cela est aisé à comprendre car elles reposent le plus souvent sur des préjugés très habituels et très ancrés dans la population. Bien entendu, les abolitionnistes qui prétendent œuvrer pour le bien des « personnes prostituées » se défendent de toute putophobie. Il faut donc bien lire et écouter ce qu’ils disent. Voici quelques-uns de leurs propos. 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter