Les Brèves RSS En continu
Dernière mise à jour : dimanche 02 juin 2013 - 16:02

La Revue 164 : quelques mots

EDITOdimanche 02 juin 2013 - 16:02 - CEST
Une Revue spéciale mariage gay avec un constat général. Malgré le sentiment de victoire après le vote de la loi, le constat est amer. Et il traverse toutes les couches du milieu LGBT, donc on ne peut pas dire que c'est juste Minorités qui chipote dans son coin. Ce long mouvement n'aura pas provoqué l'émergence de nouveaux modes d'action et si de nouveaux leaders sont apparus et se sont fait connaître, c'est plutôt dans l'opposition. Donc trois textes pour se demander ce qui s'est passé.

La Revue 163 : quelques mots

EDITOmardi 23 avril 2013 - 12:09 - CEST
En ce jour grandiose du vote du mariage gay, les tweets et messages sur FB annoncent des réjouissances, ce qui est tout à fait légitime. Peut-être que ces manifestations de joie feront oublier "l'amère victoire" annoncée par quelques groupes associatifs minoritaires et plus visionnaires. Le problème, c'est que l'esprit est beaucoup moins à la fête au niveau lambda des LGBT. Pas un jour ne passe sans une agression homophobe, à Lille, à Nice et ailleurs. Rien que chez nous, chez Minorités, nous sentons une baisse notable de l'intérêt pour les articles que nous publions, et ce n'est pas parce que ces textes seraient moins intéressants. C'est parce que les LGBT, en général, sont dégoûtés de ces huit mois d'insultes qui auront laissé des traces très profondes. Un article récent de France 24 remarquait ce que nous n'avons cessé de dire depuis des mois. Cette campagne pour le mariage pour tous aura finalement entraîné peu de coming-out ou de déclarations marquantes du milieu artistique ou politique. Et c'est un échec très grave, même si les leaders du mouvement LGBT font semblant de ne pas le remarquer.

La Revue 162 : quelques mots

EDITOjeudi 11 avril 2013 - 14:20 - CEST
Les pays voisins de la France se demandent ce qu'il se passe dans notre joli pays. C'est quoi ce bazar sur le mariage gay? C'est quoi ce bazar avec Cahuzac? C'est quoi ce bazar avec les tabassages de pédés? Réponse : c'est ce qui se passe quand on a une justice à deux vitesses et que le PS au pouvoir ne parvient pas à corriger le blocage du pays, parce que le PS est un parti de nantis qui se croient au-dessus de la loi. Certains militants LGBT se rassurent en secret : le vote de la loi sur la mariage arrivera avant les vacances d'été, les LGBT pourront se marrier, Hollande pourra partir en vacances, notre minorité aura servi à la grande tambouille de la politique.

La Revue 161 : quelques mots

EDITOsamedi 06 avril 2013 - 14:08 - CEST
Minorités a pris quelques jours de vacances pour Pâques, de toute façon il n'y avait personne sur Internet et depuis il n'y en a que pour la décadence de la France #Cahuzac et on apprend que le patron de Têtu a acheté le magazine pour 1 euro alors qu'il serait actionnaire dans des sociétés offshore. Es-ce que je vois un problème ici ou faut-il regarder ailleurs?

La Revue 160 : quelques mots

EDITOjeudi 21 mars 2013 - 15:45 - CET
Après la tension de la semaine dernière, il fallait revenir sur un ton plus léger, mais pas pour autant superficiel. Dans notre envie de publier des textes qui répondent au besoin d'archives, Minorités choisit parfois des témloignages pointus, qui ne vont peut-être pas toucher des milliers de personnes, mais qui nous font plaisir. Qui connait Michel Cressole aujourd'hui? Récemment, un jeune sur FB me contactait parce qu'il était étonné de voir qu'il y avait finalement peu de documents sur des artistes comme Copi. Pourtant, Copi, c'est un grand nom mais on voit bien que même ces artistes qui ont écrit, dessiné, écrit et réalisé des pièces de théâtre finissent par disparaître du radar. Et les années passent, si vite que la nouvelle génération ne connait pas le nom de Copi, et ne lui rend pas hommage. Peut-être que sa famille ou les ayants-droits n'ont pas envie de faire vivre la mémoire de Copi. Mais nous pouvons, nous aussi, nous empparer de cette mémoire pour la faire vivre.

La Revue 159 : quelques mots

EDITOjeudi 21 mars 2013 - 15:14 - CET
Et ça s'est passé comme on voulait. Cela faisait longtemps que Minorités devait revenir sur les questions d'impérialisme LGBT après les échanges sur Rue89. Et ça s'est fait calmement avec le temps qu'il fallait, dans le respect de chacun et chacune. Cette Revue de Minorités était attendue, même si notre position reste la même, tout en apprenant sans cesse plein d'avis différents. D'ailleurs, les trois textes principaux de cette Revue ont été tout de suite repris par Rezo.net. Cette jonction entre les minorités se fera lentement, finalement. Lors de sa récente conférence à Paris, Angela Davis a dit quelque chose comme « La situation en France est encore plus complexe qu'aux Etats-Unis ». Plus tard : « La France reste un pays colonial ». Les retards en termes d'intégration sont tels dans notre pays que nous en sommes toujours à essayer d'assimiler les insultes qui nous sont adressées. On sert surtout de défouloir à la société. Musulmans ou LGBT, nous avons pourtant de nombreux points communs. C'est un constat qui aurait du être fait, avec les initiatives concrètes d'outreach, qui n'ont pas été faites à temps. Car le milieu LGBT reste tristement blanc.

Michel Cressole et les radical faeries

EXCLUmardi 19 mars 2013 - 16:58 - CET
Il était une fois, à la fin des années 70, de gentilles fées habitaient Paris et se chargeaient de foutre le bordel dans la société tout en accueillant les gays qui arrivaient chaque année plus nombreux à la capitale. On entendait parler d'elles dans les médias ou on les voyait dans les clubs, elles n'avaient pas de baguettes magiques mais leurs langues servaient d'étendards (si on peut dire) pour nous rappeler quel jour on était et surtout quelle heure. On n'était jamais vraiment perdus car il y avait ces folles qui donnaient la direction et il n'y avait pas tout ce fatras d'objections comme aujourd'hui, on ne chipotait pas sur les détails, c'était nos ainées et on les respectait même si on savait qu'on était déjà en train de faire autre chose.  

Queers et féministes contre le racisme et le colonialisme

dimanche 10 mars 2013 - 19:11 - CET
En complément de cette Revue 159 de Minorités sur l'impérialisme gay, il était nécessaire de relayer l'appel de PinkBloc quelques jours avant la manif du 2 mars. Le groupe P!nk Bloc est la preuve qu'une base LGBT radicale se forme enfin, après de nombreuses petites tentatives, et qu'elle parvient à synthétiser l'impatience face au milieu LGBT traditionnel qui ne se prononce pas sur de nombreux sujets importants de la société française et des conflits internationaux comme la Palestine. C'est une tribune. P!nk Bloc est présent sur FB.

De retour de la zone interdite de Fukushima

EXCLUdimanche 10 mars 2013 - 18:39 - CET
Février 2013. Ce jour-là, je retourne dans la zone interdite de Fukushima. C'est mon troisième voyage sur les lieux. Les dates de chacun de mes déplacements sont imprimées dans ma mémoire : on n'en revient pas indemne, et ces visites m'ont marquée de façon indélébile.  Je me rappelle avec précision ce que j'ai fait, vu et entendu à chaque voyage.  Et  combien j'ai pleuré,  sous l'emprise du choc et de l'émotion, au retour de ma première visite, le 18 février 2012, il y a juste un an. Entre ces deux voyages de février 2012 et 2013, la famille japonaise que j'accompagne lorsqu'elle retourne dans la zone  pour quelques heures seulement (il est interdit d'y rester plus de cinq heures) m'y a emmenée aussi le 4 novembre 2013, par une belle journée d'automne qui ressemblait à un été indien.    

Contre l'impérialisme LGBT

EXCLUdimanche 10 mars 2013 - 16:01 - CET
Nous sommes en 2013, sous un gouvernement de gauche qui ne nous aime pas, qui refuse de comprendre le concept minoritaire ou communautaire. Nous avons un ministre de l'Intérieur qui a le même discours évangéliste antimusulman que ses prédécesseurs de droite. Nous vivons à un moment où les questions d'inter-sexionalités ne sont pas seulement importantes, ce sont peut-être les seuls moyens de s'en sortir. Mais tout le monde cherche à diviser de manière à ce que Minorités ne puisse s'approcher des Indigènes de la république. C'est ce qui m'a énervé dans le premier texte publié dans Rue89. Je sentais que ce texte était tronqué, mais surtout que ce rapprochement n'était pas encore prêt.
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter