92
— Sale temps
Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy

Non, ce n'est pas une revue météorologique que nous vous avons préparé pour cette pluvieuse semaine de juillet, mais quelque chose de plus général sur ce qui ne va pas trop, histoire de changer de nos revues enthousiastes. Si, il y en a, il suffit de bien chercher, mauvaises langues que vous êtes. Bref. On commence avec une série qui s'annonce culte du pilier de Minorités à Tokyo, Madjid Ben Chikh, sur la crise. Ou sur le changement définitif qui a eu lieu, si on suit son raisonnement. On continue avec une histoire de fous par Christophe F. Ennajoui. Littéralement. Et on finit avec une chronique depuis l'aire d'autoroute de Parcé-sur-Sarthe par Philippe Coussin-Grudzinski.

barre de séparation

Mortgage Story — Introduction

par Madjid Ben Chikh - Dimanche 24 juillet 2011

Il n'y a pas de crise économique. C'est désormais une opinion partagée par la presse un peu partout dans certains pays depuis le « Credit crunch » de 2007/2008, moulinée jusqu'au trognon par la gauche, la gauche de la gauche ainsi que la droite et l'extrême-droite, pour une fois tous d'accord, à l'unisson: nous sommes en crise économique. Pour les uns, prétexte à critiquer « le système ». Pour les autres, prétexte à imposer de nouveaux tours de vis sociaux, à pointer du doigt des périls venus de l'étranger (la Chine) voire de plus en plus souvent, des ennemis de l'intérieur, c'est à dire des étrangers (« Africains », « Arabes », « Musulmans »).

[Lire la suite]

barre de séparation

Une histoire de fous

par Christophe F. Ennajoui - Dimanche 24 juillet 2011

Je me vois comme un colonel sans armée. Qui n’en a aucune parce qu’il est le meilleur et nulle d’entre elles ne saurait accueillir un tel génie. Je suis également le général et l’amiral de mon monde sans hiérarchie. Je ne prélève pas d’impôts, je me suffis de mes moyens et de ma génialité. Je ne recrute pas, je me sers moi-même dans un esprit de solidarité. Loin d’être individualiste, je collabore avec la collectivité dont je suis le seul membre. Personne ne me craint parce que je suis modeste et discret.

[Lire la suite]

barre de séparation

Sur les aires d'autoroute

par Philippe Coussin-Grudzinski - Dimanche 24 juillet 2011

Parcé-sur-Sarthe, une aire d’autoroute géante comme il en existe d’autres, avec Tour Eiffel en corde rouge pour les enfants, parcours santé pour les parents, gonflage gratuit, moult établissements qui osent s’appeler restaurants, quelques snacks proposant des menus Croque-Monsieur/Coca à seulement 9,90 euros aux ménages les plus modestes n’ayant pas eu le temps de faire cuire un poulet rôti avant de partir.

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter