87
— Ça coince
Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy.

Autour de Minorités, il y a beaucoup de militants. De gauche, pour la plupart. Et il y a beaucoup de désillusions, surtout sur la question du pouvoir et de la diversité. Des minorités, en fait. Cette semaine, une revue sur ce qui coince en politique. Tout d'abord avec un texte fleuve passionnant de notre pilier tokyoïte, Madjid Ben Chikh, sur son passage au Parti socialiste. Ensuite avec la synthèse d'une rupture avec le Parti travailliste néerlandais par notre pilier amstellodamois, Laurent Chambon. Enfin avec un coup de gueule de Franck Contat sur les Verts et la diversité. Ça coince.

barre de séparation

Une déception de gauche

par Madjid Ben Chikh - Dimanche 19 juin 2011

Il y a un argument imparable utilisé par les militants de tous les partis, de toutes les associations, quand on leur dit que l'on n'a pas confiance en eux, que l'on n'est pas d'accord. « C'est facile, vous critiquez, vous ne faites rien, vous n'avez qu'à venir avec nous et militer, vous verrez, si c'est facile. » Imparable. Voici mon histoire militante, ce qui m'a conduit à ne plus militer, et à critiquer les organisations politiques ou associatives « installées », et à en avoir parfaitement le droit. Je serai sans aucune pitié pour le parti où j'ai milité et pour lequel j'ai désormais un profond mépris, avec son appareil fermé au bruits de la société et aux vents du monde, le Parti Socialiste. En sachant parfaitement que c'est la même chose ailleurs, voire bien pire [1].  

[Lire la suite]

barre de séparation

Pourquoi j'ai quitté le Parti travailliste

par Laurent Chambon - Dimanche 19 juin 2011

Il y a quelques mois, j’ai rendu ma carte du Parti travailliste néerlandais (Partij van de Arbeid, ou PvdA), l’équivalent nordique du PS. Après avoir été très actif en politique, je n’en pouvais plus. J’ai été conseiller d’arrondissement pendant quatre ans à Amsterdam, ce qui fut à la fois un honneur et une horreur. J’ai pu voir les coulisses du monde politique néerlandais, aussi bien localement qu’au niveau national, et j’ai aussi eu le temps de m’en prendre plein la gueule. Pouvoir des vieux, procès staliniens, contamination néolibérale, mépris généralisé... Didier Lestrade, le rédac-chef de Minorités, m’a demandé d’écrire le compte-rendu d’un divorce.

[Lire la suite]

barre de séparation

Un vert bien homogène

par Franck Contat - Samedi 18 juin 2011

Il est de l'homophobie comme toute les formes de haine ou de mépris de l'autre: ce n'est pas parce qu'elle ne s'exprime pas qu'elle n'existe pas. Or, cette évidence ne l'est pas dans l'espace public français, où de par l'héritage catholique, la proclamation prévaut sur l'action. On sera jugé en politique selon ce que l'on dit, pas sur ce que l'on fait: Jack Lang, dont le combat contre l'ordre machiste est en tout point supérieur à celui de la moyenne des cadres politiques, en mesure aujourd'hui le prix après son dire, évidemment obscène, sur le « pas mort d'homme » après l'affaire du Sofitel de New York.

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter