81
— Power

Cette revue, malgré son titre, ne parle pas de Fukushima. Ni même de Civeaux ou du générateur de secours du camping. Power, c'est plus que ça. Car le pouvoir est une chose compliquée, sa mise en scène est essentielle à sa pérénité. Pour creuser ce thème, un texte magistral en deux parties de Mohamed Belhorma sur l'héritage culturel, et un autre, beaucoup plus court, de Mehmet Koksal sur la mort de Ben Laden.

barre de séparation

Héritage (1)

par Mohamed Belhorma - Dimanche 08 mai 2011

On a découvert Mohamed Belhorma sur Facebook, il y a juste quelques semaines, quand on commençait à parler de ce fameux kiss-in à la Grande-Mosquée de Lyon qui, en fait, est le premier événement gay contemporain détourné par des agitateurs d'extrême droite qui s'amusent à récupérer la peur des gays face à l'Islam. Chacune de ses interventions était Wham! Bam! Thank you M'am!, juste dans le cœur du sujet, avec des arguments super longs et un un ton féroce, qui a impressionné tout le monde — la preuve, c'est qu'il a servi de modérateur de la conversation, tout comme notre Madjid Ben Chikh adoré. J'ai fini par lui dire que si ses interventions sur mon mur étaitent si longues, il était plus intéressant d'en faire un texte. Mais je ne m'attendais pas à recevoir un pavé de 60.000 signes sur la mauvaise gestion de la culture française, et surtout le mensonge qu'elle entretient sur la colonisation. Et cela s'appelle « Héritage », à l'américaine, parce que c'est un mot plus joli que « Patrimoine ».

[Lire la suite]

barre de séparation

Héritage (2)

par Mohamed Belhorma - Dimanche 08 mai 2011

[Suite de la première partie] Lorsque j'étais en formation, mes collègues d'art contemporain ont monté une exposition sur les médias. Durant la phase de préparation, j’ai adoré leurs débats et tout ce qu'ils m'ont expliqué et appris sur la réflexion des artistes qu'ils avaient choisis. Seulement le béotien que j'étais n'a pas retrouvé le fruit de tout cela dans l'exposition. La médiation dont j’avais bénéficié avait disparue. 

[Lire la suite]

barre de séparation

Justice hasn’t been done !

par Mehmet Koksal - Dimanche 08 mai 2011

« Justice has been done », a déclaré le Président américain Barack Obama en annonçant le lundi 2 mai dernier l’exécution par les US Navy Seals du « most wanted terrorist » dans la petite ville pakistanaise d’Abbottabad. La nouvelle de l’assassinat d’Oussama Ben Laden a sans doute pu réconforter certaines victimes des attentats du 11 septembre 2001 mais on peut franchement se demander si « justice a été faite », pour qui et surtout quelle justice ? Oui, la loi du Talion (œil ou œil, dent pour dent) a bien été appliquée en l’espèce mais on pensait que nos sociétés démocratiques avaient quand même un peu évolué depuis l’existence de ce principe tiré du code d’Hammurabi en vigueur au royaume de Babylone (-1730 avant JC). On n’est plus dans le registre de la justice moderne mais dans le règne de la vendetta ou de la justice privée où chacun pourra finalement décider de se faire justice sans intervention d’une instance supposée impartiale et neutre.

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter