74
— Stop & Check
Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy.

Nous sommes au beau milieu d'un flot de nouvelles excitantes, terrifiantes, stressantes, fascinantes... La Libye, l'Égypte, Fukushima, Tokyo. Le numéro spécial sexe prévu de longue date va pouvoir attendre encore un peu. C'est le moment de faire une petite pause et de mettre les choses en perspective. Chacun à leur façon, Mehmet Koksal, Wellan Bolanga et Didier Lestrade font le point sur la situation, un œil sur le compteur Geiger, un autre sur l'extincteur.

barre de séparation

Fukushima mon amour

par Mehmet Koksal - Dimanche 20 mars 2011

J'ai toujours cru que le matraquage mémoriel sur les événements tragiques de l'Histoire humaine manquait souvent leur cible (sensibiliser le public) quand il ne provoquait pas le réflexe révisionniste alimenté par les plus grandes théories du complot, un récit tellement fascinant (fascisant ?) à lire mais aussi si horrible à vivre. Que sait-on finalement sur Hiroshima ? Je suis persuadé que le lecteur moyen (dont je fais évidemment partie) connaît davantage le film culte d'Alain Resnais — où une jeune actrice française se rend sur les lieux du crime (Hiroshima) pour dévoiler à son nouvel amant japonais son amour impossible avec un Nazi durant la Seconde Guerre mondiale — que l'attaque nucléaire du 6 août 1945 sur la ville impériale d'Hiroshima.   

[Lire la suite]

barre de séparation

Ruine et tristesse

par Didier Lestrade - Dimanche 20 mars 2011

Enfin, ils ont réussi. On pensait la Lybie perdue et avec elle « l’hiver arabe ». L’intervention internationale a commencé. Et le printemps commence aujourd’hui. Il pourrait donc poursuivre la saison du renouveau arabe au Barheïn, au Yémen et peut-être même l’Algérie, si Kadhafi tombe. Mais cette nouvelle inespérée ne contrebalance pas ce sentiment de doom et de gloom qui est train de culminer avec l’apocalypse japonaise.

[Lire la suite]

barre de séparation

2011, quelque part entre ici et là-bas…

par Thanachristo Bolanga - Dimanche 20 mars 2011

Pauvres Japonais, c’est ce que je trouve à dire, moi Helvète dont le pays fait bien la différence entre son « ici » et  les « là-bas ». Il y a près de sept décennies, on leur balançait des bombes atomiques dessus et maintenant tout le monde les plaint et a peur d’un accident nucléaire nippon qui a été causé (ironiquement) par l’entremise d’une catastrophe naturelle. Et tout ça arrive à un peuple qui nous file à tous des immenses complexes avec son avancée technologique et ses toilettes intelligentes qui espèrent que tant de high-tech n’éliminera pas de la surface du globe terrestre tout ce qui sait excréter élégamment. Et nous, moins experts en matière de joujoux futuristes,  ne serions-nous pas dans un pétrin encore plus dévastateur en cas de pépin nucléaire chez nous ?

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter