53
— Révolte
Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy.

Alors qu'en général on n'aime pas trop réagir à chaud à l'actualité, là nous n'avons pas résisté: le monde entier suit les grèves en France, le désir de baston des CRS et le tabassage de jeunes par la police —politique, désormais— de notre très cher Président, et surtout le silence assourdissant de la gauche. La plupart des médias étrangers reprennent sans aucun recul la fable des Français paresseux qui ne veulent pas travailler et des jeunes vauriens qui détruisent « la propriété privée », et pourtant dans les commentaires on peut lire régulièrement des réactions du genre « les Français font ce qu'on n'ose pas faire ! » Un pays qui frappe ses jeunes est mal barré, mais le revers de la vieillesse, c'est que la mort n'est jamais loin. La question est donc: quels seront les dégâts d'ici là ? Dans cette Revue, Didier Lestrade déplore ce pays de vioques, uniquement obsédés par leur petit confort de privilégiés au détriment du futur de tous ; Fabien Boissonade célèbre l'énergie retrouvée de la rue ; enfin, Mehmet Koksal nous montre la face cachée de cette farce, ceux qui sont tout en bas et qui n'auront jamais de retraite, ever : les sans-papiers.

barre de séparation

Pays de vioques

par Didier Lestrade - Dimanche 24 octobre 2010

La France est un pays de vieux. On a beau avoir un des meilleurs taux de natalité en Europe, on est toujours mentalement plus vieux que les autres. C’est tellement évident qu’il suffit de regarder les pays voisins où les ministres et les dirigeants sont toujours plus jeunes – et parmi eux, beaucoup de femmes. A la télé, le nouveau délire depuis plus d’un an, c’est de nous submerger d’images d’archives en noir et blanc de l’INA qui sont censées partager la mémoire commune mais qui, en fait, ne s’adressent pas aux jeunes : c’est toujours tourné pour les vieux, blancs, pour leur rappeler « le bon temps ». Les vieux sont au centre de la crise sociale actuelle et ces vieux commencent vraiment à nous sortir par les yeux. Le pire, c’est que ce n’est que le début.  

[Lire la suite]

barre de séparation

par -

[Lire la suite]

barre de séparation

Sans-papier, soins de santé, prévention et répression

par Mehmet Koksal - Lundi 25 octobre 2010

Janvier 2006, une maman et son bébé sans-papiers campent dans la nuit sous une tente en plastique de marque « 2’’ » dans la ville de Dunkerque (France). Octobre 2004, quelque part entre le Maroc et les îles Canaries, des sans-papiers africains s’entassent dans un paquebot en espérant arrimer quelque part en Europe. Mai 2002, un groupe de sans-papiers des pays de l’Est attendent dans le froid sur un banc situé à Coquelles (France). Environ à la même date et dans la même ville, un sans-papier grimpe des fils barbelés pour échapper au contrôle des forces de l’ordre. Décembre 2008, un groupe de sans-papiers asiatiques dorment dans des sacs de couchage en plastique bleu dans un parc à Paris. Septembre 2009, un groupe de sans-papiers traverse un environnement boisé situé à Calais (France). Mars 2008, un groupe de sans-papiers fuient les contrôles à La Valette (Malte).

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter