190
— Bye.
Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy. Comme toutes celles d'avant d'ailleurs.

Dernière revue, donc. Trois textes en forme de constat et de programme : Silence par Mehmet Koksal, Next par Laurent Chambon et Prospective par Madjid Ben Chikh. On dirait des titres d'albums des Pet Shops Boys, on l'a fait exprès, vous pensez bien. Et puis, hors-revue, Goodnight Ladies par Didier Lestrade, Il faut séparer le bon gay de la folle par Emilien Abibou, Minorités ne mourra jamais par Didier Reynaud et Trans arabes de Place de Clichy : entre prostitution et islam par Yasmina Bennani et Arianne Picoche. Si vous voulez encore, achetez le livre de Minorités (ici), dont la couverture est approuvée par Geneviève Gauckler. C'est tout. Bye.

barre de séparation

Silence

par Mehmet Koksal - Dimanche 04 mai 2014

Je sais que c'est la dernière de Minorités mais ne comptez pas sur moi pour écrire sa nécrologie. En repensant au début de l'aventure, la première image qui me revient en tête sans cesse est celle de Didier Lestrade et Laurent Chambon qui passent par Bruxelles pour parler de la prochaine crise sociale dans les pays européens, des groupes minoritaires ou perçus comme tels (LGBT, étrangers, femmes) qui vont particulièrement en souffrir et des articles de certains journaux américains. Le point commun, selon moi, était le reflet du rouleau compresseur totalitaire et étatique (aka « le modèle français républicain ») qui empêche l'expression des différences parmi les usagers de l'espace public. Probablement sans le savoir, nous voulions défendre avant l'heure l'idée d'un « patriotisme constitutionnel » initié par le philosophe allemand Jürgen Habermas qui consiste à repenser la citoyenneté européenne en tenant compte de la présence importante de différentes minorités culturelles.

[Lire la suite]

barre de séparation

Next

par Laurent Chambon - Dimanche 04 mai 2014

Quand j’étais jeune adulte, j’ai passé beaucoup d’énergie à réclamer l’égalité. D’abord pour moi-même, en tant qu’homo, histoire d’avoir les même droits que ceux qui sont, par hasard, nés hétérosexuels. Très vite, j’ai compris que ma lutte avait été facilitée par d’autres avant moi. En France, surtout les femmes, les Juifs et les Protestants ; et ailleurs en Occident, les Noirs et certains Catholiques. Donc j’ai aussi réclamé l’égalité pour les autres, tous les autres. Minorités a été une facette de ce processus, et ce n’est pas pour rien si l’essentiel de nos textes se sont focalisés sur l’altérité en général, et l’homosexualité, le genre, la négritude et l’islam en particulier. Surtout, et je le vois en partie comme une victoire personnelle, après deux décennies d’activisme, on a pu assister à la chute du dernier privilège exorbitant des hétérosexuels : le mariage. Maintenant que Minorités ferme boutique, je souhaite exposer où sont, selon moi, les nouveaux champs d’action. En gros : what’s next ?

[Lire la suite]

barre de séparation

Prospective

par Madjid Ben Chikh - Samedi 03 mai 2014

Quand je suis allé visiter Didier cet hiver, il avait la tête toute pleine de vie, il virevoltait sur une histoire de mec, c'était amusant, inattendu, j'ai presque envie de dire surprenant, parce que c'était la première fois que je le rencontrais, et que je n'ai pas eu une seule fois l'occasion de discuter d'un truc sérieux. Moi, j'étais KO, pas encore remis du très long trajet Tôkyô / Dubaï / Paris, et puis tous ces rendez-vous qui s'enchaînaient comme les petites boules d'un chapelet, tac tac tac, avec leur selfie, clic-clac. En fait, c'était tant mieux que Didier ait été Didier, un mec normal. Moi, j'ai profité de son long sommeil le matin pour explorer le jardin, photographier. Il vit dans un endroit magnifique, c'est si calme... Et puis, quand il m'a raccompagné à la gare, il s'est soudain fait plus sérieux, il avait un truc à me dire, après m'avoir fait découvrir la Sarthe qui coule à côté de chez lui et qui le sépare d'un département où j'ai emmagasiné tant de souvenirs d'enfance.

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter