172
— Freaks
Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy.

Pour ce numéro 172, le microphone est orienté vers Hélène Hazera qui nous esquisse plusieurs portraits de gens un peu à la marge, mais dont l'existence-même nous fait comprendre le système. Ça sert à ça, la marge. « Freak! — Merci. » ♫ Freek

barre de séparation

Gilles Chatelet, les mathématiques de l'amour

par Hélène Hazera - Dimanche 06 octobre 2013

J’ai l’air de me répéter, mais c’est « encore » au FHAR que j’ai connu Gilles Chatelet. Un escogriffe blond, grand et fort. Bavard, bourru et joyeux à la fois. Il n’était pas assidu des AG, mais rejoignait les autres dans les bistrots où l’on échappait un peu au ronron politique. On se retrouvait chez lui, il avait de la place, pour des fêtes olé-olé…

[Lire la suite]

barre de séparation

Katia, à grands fracas

par Hélène Hazera - Dimanche 06 octobre 2013

Katia était fracassante. Elle avait un physique magnifique, un petit nez droit, des grands yeux, des pommettes structurant le visage, une lèvre charnue et un humour chavirant. Dès que je pense à elle, je la vois à une table de restaurant se levant et criant à la cantonade en faisant balloter ses seins « Monsieur le juge ! Rendez-moi mon enfant ! Je n’irais plus faire la putain au bois de Boulogne ! »… Succès garanti.

[Lire la suite]

barre de séparation

Sandrine-Caline, la cambrure mutine

par Hélène Hazera - Dimanche 06 octobre 2013

C’est Marie qui me présenta Sandrine et j’en fus éblouie : sa beauté, sa finesse, sa grâce, son esprit gentil et coquin. Elle ressemblait à une parisienne de Kiraz, des yeux presque asiatiques qu’elle agrandissait au maquillage comme deux papillons géants. Un visage de chatte, triangulaire. Le corps menu, les attaches fines, des petits seins en poire et une cambrure telle qu’on pouvait lui poser une assiettes sur le haut des fesses à l’horizontale et qu’elle tienne.

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter