155
— Respirez !
Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy

Après l'horrible « débat » sur l'ouverture du mariage aux couples du même sexe, et en attendant celui sur la famille et qui s'annonce gratiné, on avait besoin de respirer un peu. Pour cette revue, une interview double (en français et en anglais) par Jean-Philippe Dedieu de Sylvie Kandé, que certains adorent déjà et que les autres vont probablement désormais adorer, suivie d'une prise de position de Teklal Nehuib sur la question de la PMA. Respirez !

barre de séparation

Sylvie Kandé — L'Atlantique Noir, de l'histoire à la poésie

par Jean-Philippe Dedieu - Lundi 04 février 2013

Sylvie Kandé est née à Paris d’une mère française et d’un père sénégalais et réside à New York. Elle s’intéresse principalement aux nouvelles identités produites par la traite esclavagiste, les migrations et conversations entre l’Afrique et l’Occident. Elle est membre du Pen American Center et dirige la collection « Mots et Mémoires » aux éditions Phoenix. Entretien.

[Lire la suite]

barre de séparation

Sylvie Kandé — The Black Atlantic, from history to poetry

par Jean-Philippe Dedieu - Lundi 04 février 2013

Born to a French mother and a Senegalese father, Sylvie Kandé lives in New York. Her work focuses on the new identities resulting from the trans-Atlantic slave trade, migrations and conversations between Africa and the West. She is a member of the Pen American Club and the director of the collection « Mots et Mémoires » at Éditions Phoenix. Interview.

[Lire la suite]

barre de séparation

Fugue hivernale pour oublier l'hémicycle

par Teklal Neguib - Lundi 04 février 2013

Il fut un temps où nous avions rêvé, il fut un temps où nous avions espéré, il fut un temps… Nous pensions le moment enfin venu où les LGBT seraient considérés comme des êtres humains à part entière, des citoyens au même titre que les autres. Nous le pensions du moins pour ce qui était des pays occidentaux. Cela est vrai pour certains, mais pour la France ? Pour la France, nous avions manifestement tort ! En effet, ces antis se gargarisent, battent le pavé, occupent médias et rues, brandissent pancartes haineuses et fratricides (ne sommes-nous pas tous frères en humanité), et dépensent des sommes folles,  cependant que d’autres meurent de faim. Et d’ailleurs, eux qui se prévalent du message de Dieu, mais qu’en ont-ils donc compris (l’ont-ils seulement lu ?) pour en être à ce point éloigné (Dieu qui disait « aimez-vous les uns les autres ») ?

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter