151
— World Peace. Not.
Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy.

Noël craint. Consommer, acheter, jeter, gaspiller, frustrer, rejeter... Pour vous remonter le moral, une revue un peu nihiliste et radicale, histoire de se rappeler qu'on n'est pas les seuls à ne pas forcément avoir envie de participer à la niaiserie collective et béate. Cette revue 151 marginale et gueularde, on la commence avec un texte très en colère de Hervé Pillot-Chanteloube. On continue avec une mise au point de Richard Mèmeteau sur le mensonge et la vie privée. Et on finit avec un texte de Guillaume Didier sur pédés de droite et pédés de gauche, et le chacun-pour-soi. Happy Xmas. Not.

barre de séparation

par -

[Lire la suite]

barre de séparation

Mentir sur sa vie privée

par Richard Mèmeteau - Dimanche 23 décembre 2012

Ce qu'est la vie privée est sujet à débat. C'est un concept nouveau, mais aussi un concept hautement normatif, c'est-à-dire que sitôt défini, il peut justifier que vous espionniez vos voisins pour déterminer si oui ou non leur sympathique méchoui est en réalité un rendez-vous entre terroristes islamo-gauchistes. Ce qui est en revanche facile à comprendre, c'est qu'il y a un lien étroit entre vie privée et pouvoir. Avoir une vie privée, c'est avoir le pouvoir de retirer à l'autre le regard sur sa propre vie, de l'en priver, de mettre cette partie de sa vie à part. Et comme disait Machiavel, on ne doit – ni ne peut – toucher le pouvoir. Le pouvoir n'existe que grâce à la distance et au respect dont il a besoin pour s'exercer. En bref, pour le peuple, le pouvoir se voit, mais ne se touche pas. Approchez vous en, tâtez-le, sentez en les effluves, et il disparaît. 

[Lire la suite]

barre de séparation

Pédés de droite ou de gauche?

par Guillaume Didier - Dimanche 23 décembre 2012

Avant tout, il ne me paraît pas inutile de revenir à la question évoquée dans le titre. Les gays sont-ils passés à droite ou seraient-ils en train de revenir à gauche? Car si la question mérite d’être posée, on peut aussi retourner une autre question : pourquoi les gays sont-ils perçus comme majoritairement de gauche ? Cette identification à gauche n’aurait-elle pas été une simple parenthèse ? Et dans ce cas, pourquoi les gays auraient-ils arrêté, même temporairement, d’être à droite ?

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter