142
— Lyon-Douarnenez
Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy.

Pour changer du parisianocentrisme des média français, Minorités met Lyon et Douarnenez à l'honneur cette semaine. Lyon avec un article de DJSP sur une vraie rave comme on n'en avait pas connue depuis... vingt ans. Douarnenez car son festival est devenu cette année l'endroit où il fallait être pour débattre des questions de genre. Didier Lestrade, Penn Sardin d'adoption, nous en ramène des idées et un entretien avec l'auteur d'Ander.  Installation sonore II

barre de séparation

Hypnotik à Lyon : rave rave rave

par D J S P - Lundi 08 octobre 2012

Il manquait quoi dans les immenses hangars d'Eurexpo-Lyon, ce samedi 6 octobre? La soirée Hypnotik a renoué avec les beaux atours de la rave ancestrale. Et on a envie de dire merci à ceux qui ont organisé ça.

[Lire la suite]

barre de séparation

Douarnenez vs Chéries-Chéris

par Didier Lestrade - Dimanche 07 octobre 2012

Pour la première fois depuis sa création, il y a 35 ans, le festival de cinéma de Douarnenez s'est ouvert aux questions LGBT. Du 17 au 25 août dernier, la petite ville de pêcheurs a rassemblé un public alternatif autour de thèmes minoritaires aussi divers que les identités de Galice, de Catalogne, du pays Basque, ainsi qu'une sélection pointue de films et de débats autour des minorités sexuelles. Entre régions autonomes, accueil privilégié au monde des sourds et débats sur la prostitution, Douarnenez 2012 était au carrefour de la diversité, la vraie.

[Lire la suite]

barre de séparation

« Ander » de Roberto Castón

par Didier Lestrade - Dimanche 07 octobre 2012

Roberto Castón est le directeur du festival de film LGBT de Bilbao depuis 2004. À 38 ans, il représente la nouvelle génération du film gay espagnol et son premier long métrage, Ander, a été primé dans plusieurs festivals. Rencontré à Douarnenez où il présentait son film tout en participant au débat LGBT de clôture du festival, Roberto fait partie de ces Espagnols déçus du paysage gay de son pays depuis l'obtention du mariage en 2008. Pour lui, la communauté LGBT est en train de perdre son élan et son énergie dans une attitude cynique, individualiste, que l'on ressent aussi en France - avant même que le mariage soit enfin accordé à toutes et à tous.

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter