136
— Travailleurs du sexe
Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy.

On entend un peu tout et son contraire sur la question de la prostitution, avec beaucoup de n'importe quoi, à croire que même depuis que le PS est au pouvoir l'ignorance est toujours considérée comme une opinion. Comme à Minorités nous aimons les textes écrits à la première personne, nous avons donné la parole à ceux qui s'y connaissent: Hélène Hazera, Thierry Schaffauser et Morgane Merteuil. Mise à jour de vos connaissances sur la question, donc.

barre de séparation

Karima, toujours devant mes yeux (1)

par Hélène Hazera - Dimanche 26 août 2012

Debord cite dans In Girum imus nocte un extrait du Film d'Orson Welles Monsieur Arkadin où un personnage lève un toast en disant qu'en Géorgie on écrit sur les tombes le temps qu'ont duré les amitiés du mort. Je ne pense pas laisser de tombe, mais mon amitié pour Karima y pourrait figurer : 1976-2005.

[Lire la suite]

barre de séparation

Obama tue les travailleurs du sexe

par Thierry Schaffauser - Dimanche 26 août 2012

En France, on a un peu parlé de la conférence mondiale contre le sida de Washington, mais très peu du fait que les usagers de drogues et travailleurs du sexe en ont été exclus à cause des restrictions à  l’entrée sur le sol des États-Unis pour ces deux communautés. Les travailleurs du sexe se sont rassemblés à Calcutta pour tenir leur propre conférence, mais aucun media français n’a repris ce qui s’y est passé, malgré le fait que les travailleurs du sexe représentent une des trois principales populations les plus concernées par le VIH dans le monde. 

[Lire la suite]

barre de séparation

On est des putes, et vous êtes quoi ?

par Morgane Merteuil - Dimanche 26 août 2012

Les « débats » sur le travail sexuel sont souvent prétextes à un déferlement de violence de la part de celles et ceux qui ont compris que pour faire disparaître une catégorie de la population, il faut commencer par trouver les moyens de la faire taire, de discréditer sa parole. En effet, dès que, nous, putes, revendiquons le droit de l'être, le droit d'exercer notre profession en toute légalité, en toute sécurité, nous nous faisons taxer de « minorité », comme si à elle-seule cette appartenance devait discréditer nos revendications. 

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter