126
— Droite = UMP + FN
Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy

À une semaine du premier tour des élections présidentielles, Minorités vous propose une dernière mise au point, histoire de ne pas trop se tromper quand on glisse l'enveloppe dans l'urne. On commence avec un résumé et mise en garde de Laurent Chambon au moment où sort son livre Marine ne perd pas le Nord. On continue avec un truc énorme (pas seulement par la taille mais aussi par le contenu) par Souley Hassane sur la droitisation des élites françaises. Et on finit par un texte de Didier Lestrade sur le « pourquoi » de Minorités, justement avec les élections qui approchent. Quant au titre, vous avez déjà compris où on veut en venir, non ?

barre de séparation

Nicolas is the new Marine

par Laurent Chambon - Dimanche 15 avril 2012

À une semaine de l’élection présidentielle, on pense que la question de Marine Le Pen est résolue, parce qu’il se peut que Jean-Luc Mélenchon la dépasse au premier tour, et qu’il est probable que François Hollande et Nicolas Sarkozy seront les deux candidats du second tour. Je pense qu’on se trompe, sur le candidat de l’extrême-droite, et sur le but de Marine Le Pen. Pour comprendre à qui on a affaire, je pense qu’il faut bien connaître la politique française, certes, mais qu’il faut aussi regarder ailleurs. C’est pour cela que j’ai écrit Marine ne perd pas le Nord : on ne peut pas comprendre la stratégie de Marine Le Pen ou de Nicolas Sarkozy si on ne connaît pas un peu la situation belge, néerlandaise ou danoise.

[Lire la suite]

barre de séparation

Les questions migratoires et la droitisation des élites françaises

par Souley Hassane - Dimanche 15 avril 2012

Les élites françaises désignent dans ce texte tous les acteurs qui font l’opinion dans les médias, la politique, la recherche ou toute autre production intellectuelle. Ces hommes et femmes structurent l’opinion française sur les migrations ; ils structurent aussi le comportement des hommes ordinaires qui restituent leur pensée, dans le cercle familial, amical et les sphères de pouvoir. Ces intellectuels médiatiques, politiques, anciens et nouveaux réactionnaires, de la droite néoconservatrice et de l’extrême-droite fasciste, de la gauche caviar à la gauche halal, tous sont inscrits dans un processus identique de redéfinition de l’autre, l’immigré, celui-là même qui n’est pas français de souche. Celui-là même qui est défini par son étrangeté, une étrangeté transmissible à ses fils et petits-fils. En dissertant depuis dix ans sur notre étrangeté, ces intellectuels accompagnent le passage de nation française à l’ethnie française. Une espèce monolithique, monoculturelle et monocolore. En effet, le marqueur emblématique de la droitisation des élites françaises est la transformation du corps social en un « corps ethnique ». En une décennie (septembre 2001-septembre 2011), « l’ethnie française » est en lutte contre des ethnies barbares, noires et arabes notamment.

[Lire la suite]

barre de séparation

Minorités répond à Marine Le Pen

par Didier Lestrade - Dimanche 15 avril 2012

À une semaine du premier tour des présidentielles, Minorités est parvenu à produire un coup médiatique autour de la disparition de Richard Descoings. 160.000 visites sur Rue89 pour Patrick Thévenin, 77.000 visites pour la réponse d'Arthur Dreyfus et moi en petit dernier avec 47.000 visites. Tout ça pour dire : on se sait toujours pas ce qui s'est passé dans la chambre du Michelangelo. On a beau vivre dans des états policiers, avec de la vidéosurveillance partout, mais vous avez des escorts qui arrivent dans une chambre, jettent un ordi et un téléphone par la fenêtre, s'en vont. Et personne ne les retrouve. Moi je dis : c'est louche.

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter