122
— Bilan/Blob
Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy.

Depuis le début de Minorités, nous avons à la fois une idée très claire de ce que nous voulons, à la fois une approche totalement pragmatique du genre de texte que nous publions. Ce que nous voulons, c'est de l'analyse, surtout à la première personne, même si cela peut parfois paraître brut, décousu ou contradictoire. Tout simplement parce que le monde est ainsi. Cette semaine, nous avons une revue en forme de bilan, mais un bilan sans forme encore très précise, d'où le titre Bilan/Blob. Souley Hassane est un personnage attachant et profondément gentil, mais aussi sans illusion, ni sur lui ni sur les autres. Il nous écrit du Niger pour mettre à plat ses décennies d'expérience migratoire afro-européenne. Clemmie Wonder nous fait le bilan de sa plongée dans la presse féminine, noire et blanche, et se demande si on nous prend pour des connes. La réponse est oui, bien sûr, Clemmie. Madjid Ben Chikh clôt cette revue en direct de Tôkyô avec un bilan personnel, un an après le grand séisme, le tsunami et Fukushima. ♫ Lifelines.

barre de séparation

La migration africaine comme tragédie et comme ressource

par Souley Hassane - Dimanche 11 mars 2012

Il y a quelques mois, je suis revenu dans mon pays, le Niger, après une dizaine d’années d’exil volontaire, d’immigration, d’exode… appelle-le comme tu veux, mais j’étais absent pour cause d’études, de convenance personnelle et de travail. Ce retour au Pays Natal est devenu une autre expérience migratoire car un autre vécu démarre aujourd'hui et fait suite à deux vécus précédents en Afrique et en France respectivement. Finalement, je deviens un confluent au lieu d’être un affluent. Phénoménologie d’une expérience migratoire.  

[Lire la suite]

barre de séparation

Pour la presse Afro - ou bien?

par Clemmie Wonder - Dimanche 11 mars 2012

Dans le petit village de province où j’ai passé mon enfance et ma jeune adolescence, il y  avait un seul marchand de journaux. Quand j’ai commencé à délaisser le club Mickey pour lire des interviews des Hanson dans mon Star Club, j’ai découvert la presse pour jeunes. Très peu de temps après, je découvrais la presse féminine. J’en ai consommé énormément entre 11 et 17 ans. À cette période de ma vie (adolescence, âge d’or des complexes et du dégoût de soi), loin de moi l’idée de remettre en question la moindre des inepties que je pouvais lire. Ce qu’on te dit est vérité, ce qu’on te montre est beauté, ce qu’on te conseille est loi.

[Lire la suite]

barre de séparation

Fukushima, un an après

par Madjid Ben Chikh - Dimanche 11 mars 2012

« Tu veux pas écrire un truc pour Minorités pour les un an de Fukushima et du tsunami? Un truc perso et vu du japon, pour changer des trucs qu'on lit partout? »

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter