113
— Noël ≠ Joy
Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy.

Il vous reste une semaine pour amasser à grands frais tous ces cadeaux que personne ne va vraiment aimer. Et envoyer plein de textos à tout le monde, forcément. Et faire semblant d'adorer les nouvelles décorations illuminées Made in China qui ornent ce sapin, sacrifié pour deux semaines de lumineuse agonie. Bref, une semaine pour se préparer au bonheur total. Ou pas. D'où cette revue. ♫ I Hate Christmas...

barre de séparation

Le hipster est un cupcake

par Stéphane Delaunay - Dimanche 18 décembre 2011

Difficile aujourd’hui d’ignorer ce que sont les cupcakes, mais pour ceux qui auraient échappé à cette nouvelle tendance pâtissière, rappelons ce dont il s’agit : un petit gâteau individuel de forme ronde sur lequel s’étale une décoration souvent outrancière. L’excès décoratif fait seul l’intérêt de cette pâtisserie que l’on achète plus pour son apparence que pour le plaisir gustatif supposé. Certes, me direz-vous l’esthétique a son importance en pâtisserie ; un gâteau doit séduire, faire saliver, laisser imaginer un mélange d’arômes, de textures, raconter une histoire, donner libre court à l’imagination gourmande… Mais le cupcake, lui, ne raconte aucune histoire, n’invente rien. C’est un gâteau-singe qui imite une réalité iconique, un gâteau rigolo qui incarne le déplacement des usages en Occident, un cheval de Troie de la culture de l’instant dans le monde pâtissier : la satisfaction immédiate de l’acheteur, impérative, est comblée par l’appropriation, et la fonction d’usage renvoyée au second plan. Acheter doit transformer. Or en achetant un cupcake, on devient drôle. Eh oui, c’est ça la magie de la consommation.  

[Lire la suite]

barre de séparation

Le dîner de con gay

par Didier Lestrade - Dimanche 18 décembre 2011

On est nombreux à avoir cette théorie sur les gays et Noël. Ils détestent ça. En ce moment, tous les soirs, ce sont des appels d'amis qui ne vont pas bien avec de vrais soucis et l'un d'entre eux, très mineur selon moi, est de redouter avec frayeur de voir les parents pour les «fêtes». Ce sont tous des hommes adultes qui se prennent la tête car ça les mine d'aller là-bas, d'avoir le cafard pendant trois jours tout en se promettant que c'est la dernière fois.

[Lire la suite]

barre de séparation

2012 : putain je sèche

par Mysteriouscow — - Dimanche 18 décembre 2011

Je n'ai pas voté du tout le 21 avril 2002. Ni pour Jospin ni pour Taubira. Pour personne. C'est à cause de moi que Le Pen a évincé le candidat socialiste au premier tour de l'élection présidentielle. Je ne me souviens plus exactement de ce que j'ai fait. Était-ce un lendemain de sortie en boîte ? Ou une interminable grasse matinée ?

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter