105
— Meltdown
Photo par Fabien Lamotte et Pierre-Jean Lamy

Une revue hautement politique, cette semaine, mais certainement pas politicienne. Tout d'abord avec un texte de Laurent Chambon sur Jared Diamond et les civilisations disparues, la nôtre étant clairement sur la liste d'attente. Ensuite avec la réaction de Brigitte Chimier avec l'article de David Auerbach Chiffrin sur le racisme, après un séjour culturellement riche en Australie. Enfin, une traduction par Tiphaine Bressin du travail d'un chercheur californien sur l'homosexualité au Brésil, ça va vous changer des drames du Marais. Et, hors revue, la suite de la très addictive série de Madjid Ben Chikh, «Debt Fiction», et une réflexion sur l'obsession du porno gay pour les hétéros, par notre spécialiste de la question, Didier Lestrade.

barre de séparation

Effondrement, le récit de notre disparition?

par Laurent Chambon - Samedi 29 octobre 2011

J'ai reçu le classique de Jared DiamondEffondrement, alors qu'Occupy Wall Street débutait. Pendant sa lecture, Occupy s'installait à Amsterdam et la droite néerlandaise essayait de saboter le sauvetage de l'euro, voulait faire fermer Greenpeace, construire de nouvelles centrales nucléaires et plus de routes après avoir sabré sauvagement dans les budgets des transports publics. Analyse d'un classique de l'anthropologie alors que l'Occident est au bord du gouffre financier et écologique...

[Lire la suite]

barre de séparation

Candide en terra nullius

par Brigitte Chimier - Samedi 29 octobre 2011

La notion d’universalisme républicain développée par David Auerbach Chiffrin dans la Revue 104 de Minorités me renvoie aux réflexions faites à la suite d’un séjour en Australie, il y a 3 ans. Je n’ai pas de grandes théories, juste quelques impressions et beaucoup d’interrogations bien naïves, à partir de mon domaine professionnel, celui des musées et du patrimoine. Je suis française, issue d’ancêtres n’ayant à ma connaissance guère bougé au fil des siècles de leur région d’origine (l’Ouest de la France). Je me suis toujours sentie indécrottablement française, par ma culture et mon mode de vie, sans en être ni fière ni honteuse (il n’y a pas de mérite particulier à naître dans un endroit ou dans un autre). Les quelques pays que j’ai pu visiter m’ont plu, mais ne m’ont jamais donné envie de m’y installer. Par contre, j’ai eu le sentiment qu’il me serait très facile de vivre en Australie et de me fondre dans ce paysage. Les Australiens sont des gens directs et pragmatiques, leur société paraît accueillante. Et pourtant c’est là que j’ai le plus été amenée à réfléchir sur mon identité nationale, moi qui ne m’étais jamais posée de questions là-dessus.   

[Lire la suite]

barre de séparation

L'homosexuel brésilen par Diego Costa

par Tiphaine Bressin - Samedi 29 octobre 2011

Diego Costa est réalisateur et doctorant à l’Université de Sud Californie, à Los Angeles. Sa thèse de doctorat porte sur la psychanalyse en lien avec les théories queer et le bareback. Vous pouvez le suivre sur son compte Twitter et sur son blog. Nous avons choisi de traduire son article « Demain, c’est aujourd’hui, et ce n’est toujours pas queer : la figure de l’homosexuel comme l’étoile du boom économique du Brésil. »  

[Lire la suite]

 
Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter