Goodnight ladies

L'ambition de Minorités ne s'est pas limitée à une description politique de l'actualité ou une résurgence de l'intérêt pour notre passé, nos racines. Minorités s'est projeté dans un futur proche pour imaginer ce qui se passerait si les forces s'organisaient d'une manière concertée, naturelle, évidente. Bref, si les gens faisaient leur boulot. On parlait de ce qui était possible dans la sexualité, la jeunesse et la vieillesse, le consumérisme, contre le racisme, toussa. Nous partagions des rêves et des espoirs qui, finalement, n'ont rien à voir avec la politique telle qu'elle est faite de nos jours.    
L'ambition de Minorités ne s'est pas limitée à une description politique de l'actualité ou une résurgence de l'intérêt pour notre passé, nos racines. Minorités s'est projeté dans un futur proche pour imaginer ce qui se passerait si les forces s'organisaient d'une manière concertée, naturelle, évidente. Bref, si les gens faisaient leur boulot. On parlait de ce qui était possible dans la sexualité, la jeunesse et la vieillesse, le consumérisme, contre le racisme, toussa. Nous partagions des rêves et des espoirs qui, finalement, n'ont rien à voir avec la politique telle qu'elle est faite de nos jours.    

On espérait aussi qu'avec l'arrivée de la gauche, tout ce cirque de privilégiés aurait un impact au niveau du sol. Que ceux qui ont le pouvoir, gays ou lesbiennes, s'engageraient un minimum et que cela faciliterait la vie de celles et ceux qui n'ont rien. Que les documentaires et les émissions sur les LGBT deviennent moins débiles. Mais tous les power gays se taisent et vous voyez Bruno Julliard sourire bêtement en sortant de la foire de Paris aux côtés d'Anne Hidalgo. On voit les Cluzel faire des expos de Mapplethorpe où les pièces hardcore sont cachées dans une salle à part (alors que d'autres se demandent pourquoi le sexe est évacué de l'art). On voit les mécènes gays qui ont perdu tant de fric en 2008 avec le crack boursier que cette fois-ci, ils achètent la société entière pour être certains de gagner davantage. La génération About Blanck Error 404 est bloquée par le pire mouvement gay ever, qui se dit « ulcéré » par la réalisation soudaine: Hollande n'accordera pas la PMA! Surprise, Minorités le disait déjà... il y a exactement un an, jour pour jour. Les mauvais leaders se dédouanent dans les grands médias, eux dont le premier tweet de 2013 annonçait une année symbolique et heureuse, celle du mariage gay. Toutes ces compromissions pour 7000 couples à peine quand les lesbiennes n'ont toujours pas le droit d'avoir un enfant comme elles le veulent. Chapeau les mecs, vous êtes encore parvenus à tirer toute la couverture à vous seuls.

 

Car en un an, rien ne s'est vraiment amélioré pour les personnes LGBT et l'argument de l'universalité du mariage, dans de telles conditions, n'a apporté que déception et amertume dans une communauté déjà entièrement noyautée par le PS. Nous sommes dans une impasse. Pire, un an après le vote difficile de la loi, on nous réécrit déjà l'histoire pour oublier à quel point on s'est fait avoir. Le mariage gay n'a pas entrainé une augmentation du coming-out, n'a pas suscité de nouvelles demandes politiques et n'a sûrement pas offert un coup de pouce à un mouvement sida moribond qui licencie en profondeur alors que les nouvelles contaminations augmentent de 14% en un an. Bravo les mecs! De l'autre côté de la frontière, la Belgique ne cesse de faire passer des lois que l'on jugerait avant-gardistes dans cette France bloquée par nos erreurs. La Finlande sort trois timbres en honneur à Tom Of Finland, l'Amérique en sort un à l'effigie d'Harvey Milk, en France on prépare celui de Pierre Bergé (nan je déconne - bien que). Delanoë a quitté Paris avec le projet de centre d'archives LGBT au point mort. La Gay Pride 2014 approche et on a déjà envie de gerber. On est en plein âge Jean-Luc Romero dans son aspect le plus soporifique.

 

Mais ça plait. C'est ce que vous voulez. On ne sait pas comment mais Sidaction parvient toujours à soutirer du fric chez les vieux de cette société. Plus c'est boring et mieux ça marche. Si Emmanuelle Cosse est arrivée à prendre la direction des Verts, vous pouvez déjà imaginer Caroline Fourest au Sénat puisque Finkielkraut est à l'Académie Française. La mafia gay est dans la place et les socialistes emmagasinent le vide. Au moins sous Sarkozy, les gens avaient envie de gueuler.

 

Reste encore deux années honteuses de ce quinquennat à avaler car il y aura encore beaucoup de merdes, vous pouvez me croire. La Gay Pride devrait s'appeler « Eat Shit ». On vous a offert un média comme Minorités mais vous avez préféré le crystal. À l'étranger, le cinéma revisite tous les moments cachés de notre histoire (après Dallas Buyers' Club, voici The Normal Heart de Larry Kramer avec Mark Ruffalo, qui sort le 25 mai sur HBO) mais en France vous êtes satisfait d'un Têtu au prix modique de... 5 euros. Entre les espérances légitimes de ce mouvement et que l'offre nous propose, c'est une expérience de bipolaire. Personne n'a de plan. On préfère danser quand même. Les pétasses de Flash Cocotte restent dans leur délire mode. Vous êtes des connes car parmi ces dizaines de milliers de pédales intelligentes, il n'y en a pas une seule qui a la volonté de devenir un symbole, un succès, une carrière. You don't write, you don't call, vous avez 6 pseudos sur les réseaux de cul. Votre capacité de création est la plus basse depuis 50 ans. T'es bien habillé mais t'es toujours rien du tout. Même les acteurs pornos de CitéBeur ont plus d'aura politique que toi. Tu as 10 bonnes idées par jour mais tu n'en réalises pas une seule.

 

Ce n'est pas le mot gay qui m'écœure, c'est son cadre, le gay in France. Les pédés, c'est décidément comme le FN : la France, tu l'aimes ou tu la quittes. Face à la crise économique et politique depuis 5 ans, il n'y en a pas un qui ait un discours exaltant. Les dix pédés intéressants en France ne sont que 10. Vous mettez les Alain Giraudie, les Sébastien Lifshitz et les Robin Campillo de cette société et ça fait les 10 doigts des deux mains, pas plus. Le reste c'est la compromission. Vous vous êtes fait acheter, vous vous êtes vendus - et pour pas cher en plus. Vous n'avez laissé aucune empreinte sur les 15 premières années du siècle, c'est la honte non? Avec du recul, on verra que seul François Sagat sort du lot - et pourtant je ne suis pas fan.

 

 

Il vous faudrait un Djihad gay, mais c'est juste votre anus.

OK, vous êtes enfin parvenus à laisser pousser votre barbe mais vous êtes des suiveurs quand même.

Il vous manque des directives anticipées.

Vous n'ouvrez même pas les liens hypertexte dans les articles.

What would Minorités do (WWMD)? — Trop tard. 

So good night ladies.


Didier Lestrade

Imprimer

Enregistrer en PDF

Partager sur facebook

Partager cette article sur TwitterPartager sur Twitter

Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter