Dear Facebook

Nos relations n'ont pas été très bonnes récemment. Je vois que je ne suis pas le seul à le penser puisque de nombreux articles sont en train de décrire une certaine désaffection envers Facebook ou, du moins, de sérieux mouvements de population et une prise de distance par rapport à ce réseau social qui a tellement changé nos vies. Vraiment, l'esprit sympa du FB de 2008 s'est évaporé depuis longtemps même si nous savons que c'est la destinée programmée de tous les réseaux sociaux. Mais nous, de la FB Class of 2007, vos promoteurs en quelque sorte, ou vos early adopters comme les appelait Malcom Gladwell, avons deux ou trois choses à vous dire.

filet
Didier Lestrade

par Didier Lestrade - Dimanche 17 novembre 2013

Journaliste, écrivain, co-fondateur d'Act Up Paris et de Têtu, Didier Lestrade a toujours été en dehors du placard, comme gay, comme séropositif ou comme activiste. On dit qu'il est méchant, en fait il dit juste ce qu'il pense.

filet

Nos relations n'ont pas été très bonnes récemment. Je vois que je ne suis pas le seul à le penser puisque de nombreux articles sont en train de décrire une certaine désaffection envers Facebook ou, du moins, de sérieux mouvements de population et une prise de distance par rapport à ce réseau social qui a tellement changé nos vies. Vraiment, l'esprit sympa du FB de 2008 s'est évaporé depuis longtemps même si nous savons que c'est la destinée programmée de tous les réseaux sociaux. Mais nous, de la FB Class of 2007, vos promoteurs en quelque sorte, ou vos early adopters comme les appelait Malcom Gladwell, avons deux ou trois choses à vous dire.

D

'abord, un disclaimer. Je ne fais pas partie de ces gens qui s'inquiètent de ce que vous allez faire de mes données perso, je sais qu'on est tous fichés et il y a déjà plein de livres qui sont sortis sur la perte de l'anonymat  et de la réputation sur Internet. Donc, rassurez-vous, je ne vais pas râler sur des questions de confidentialité, toussa.

Je suis transparent.

Ce qui m'intéresse, c'est la distance avec laquelle nous voyons Facebook. La majorité des articles se concentrent sur la fuite des jeunes qui se tournent de plus en plus vers Twitter et Tumblr, ce qui est tout à fait logique puisqu'ils sont moins dans un besoin de promotion de leur travail (ce qui est pratiquement le seul intérêt de Facebook désormais, Minorités étant un exemple évident, nous ne pourrions jamais toucher autant de nouveaux lecteurs sans FB, comme ce récent texte qui est arrivé N°2 de nos meilleures visites ever et celui-ci qui a été propulsé N°1 malgré le départ de FB de son auteur). Et puis, c'est connu, les jeunes n'ont pas envie d'être surveillés par leurs parents, etc. Mais quand même, 94% des jeunes sur FB qui déclarent en avoir marre, ça devrait vous inquiéter.

 

Les personnes de mon âge sont aussi déçues par Facebook. Mark Zuckerberg déclare se pas s'attacher à l'aspect cool de FB, mais nous sommes toujours attentifs à cet aspect cool, puisqu'après tout, c'est notre génération qui a inventé le besoin de coolitude. « Peut-être que l'électricité était cool quand elle est apparue, mais assez vite les gens ont arrêté d'en parler parce que c'était plus quelque chose de nouveau ». Well, pour répondre sur ce point précis, je trouve personnellement que l'électricité est toujours un truc super cool, surtout à l'époque des leds et ce qui m'intéresse tout de suite dans un club, par exemple, c'est l'éclairage. Dans le cinéma, c'est la photographie.  Dans le design, c'est les lampes. Chez moi, c'est que ça éclaire.

 

Si FB est devenu « post-cool » selon l'aveu de son patron, c'est qu'il ne fait pas les efforts nécessaires pour que cela reste cool. De plus, les études apparaissent pour montrer l'aspect nocif de ce réseau social sur l'humeur générale. Tumblr nous fait du bien, Twitter nous déprime à cause des news, mais FB est  carrément toxique. Les autres réseaux sociaux ne cessent de simplifier leur template, celle de FB se complexifie de jour en jour. C'est un peu comme la nouvelle version d'iTunes : le meilleur moyen pour perdre le contact avec sa propre collection de musique, c'est un comble. Derrière toutes ces manips se cachent forcément l'intérêt commercial, le business. Ça ne nous dérangerait pas si ça ne nous compliquait pas la vie à ce point. Par contre, je ne connais personne qui a envie d'utiliser un outil moderne qui ne soit pas cool. Tout le monde dit que FB a perdu sa tender touch. Vous croyez qu'une époque traumatisée par la crise mondiale peut se permettre de perdre le charme romantique et sentimental qui a fait le succès du FB old school? Vous avez un gros problème de business plan là!

 

 

La censure @ FB

 

Non moi je vous écris surtout parce que j'en ai marre de me faire censurer sans raison. J'explique. Il y a un an exactement, j'ai écrit un texte sur mon blog perso (idiot d'ailleurs, complètement à côté de la plaque, mais j'assume) sur les Femen et j'ai vu avec étonnement qu'il était impossible de le poster sur mon mur FB. Dans cet article, pas une paire de seins, pas le moindre clito, pas de propos indécent, rien. Bref, je ne suis pas en colère du genre « C'est homophooooobe! » mais s'il est impossible de poster son propre blog sur sa propre page FB, y'a forcément un glitch. Qui ne semble pas vous gêner puisque je vous ai écrit 4 fois et que j'ai reçu des réponses automatiques du genre « On va s'occuper de toi, t'inquiète » et franchement je pense que vous vous faites assez de fric sur notre dos pour avoir un meilleur SAV que celui de La Halle à Chaussures.

 

Et c'est là ou on arrive au sujet de ma lettre. FB, ça devient le foutoir, les mecs. Quand on voit le succès de Tumblr avec juste 7 touches principales, on en peut plus de vos 10.000 apps et modifications qui s'empilent les unes aux autres comme un mille-feuilles venu de l'hyperspace, au point où le règlement intérieur de FB, c'est déjà plus complexe que celui de l'Assurance maladie.  

 

Un exemple. Un jour, je me suis réveillé avec 5211 amis. C'est juste une illustration du bazar de votre management. Je croyais qu'on ne pouvait pas dépasser 5000 amis? Et puis d'abord, c'est quoi cette limite arbitraire? Vous ne pensez pas qu'avec 1,15 milliard de personnes qui sont sur FB sur terre, on pourrait briser ce plafond absolument factice de 5000 amis? C'est quoi le problemo? Y'a une folle psycho-rigide chez vous qui a décidé que ça serait comme ça et basta? Mais alors expliquez-moi comment et surtout pourquoi, un beau matin je me suis réveillé un jour avec 5211 amis?

 

 

Pire : moi j'ai 500 amis potentiels qui attendent dans l'antichambre de mon compte FB, une sorte de monde parallèle à la War Games, des gens qui me demandent depuis un an de pouvoir entrer dont quelques amis proches. Peut-être même des maris potentiels! Je fais quoi? Je vire 500 personnes d'un coup? Je veux bien, mais vous avez vu à quel point c'est devenu usant de virer les gens de son compte FB? Il faut descendre dans les sous strates de l'amitié, des gens que vous ne connaissez même pas et qui sont arrivés en 2009 ou je ne sais quelle année maudite de l'après crash, et vous voulez que je les vire un par un? Chaque matin, je vois qu'il y a 5 ou 6 nouvelles personnes qui sont arrivées dans la petite-maison-des-nouveaux-amis-qui-attendent-qu'on-leur-dise-oui-mais-comment-donc-entrez et j'ose même pas les rassurer et leur apporter des biscuits, je sais pas, un truc réconfortant, ils doivent avoir faim non?

 

Donc faites-vous un cadeau et simplifiez-nous cet amoncellement de fonctionnalités à la con qui s'ajoutent les unes aux autres et qui font qu'avant FB c'était simple et qu'aujourd'hui ça devient aussi laid que le MySpace de la dernière époque. Je sais très bien que vous ne voulez pas que des gens très populaires comme Moiself virent 500 personnes d'un coup car vous gardez ces personnes uniquement pour amasser des données afin de savoir s'ils vont manger au MacDo à 18h30 plutôt que 20h. Mais si je veux défriender quelqu'un, je devrais pouvoir le faire facilement, c'est pas comme si je devais faire un truc super super compliqué comme rompre mon contrat d'abonné Canal + okay?

 

Donc comme on passe notre vie chez vous désormais, il faudrait quand même améliorer le système parce que, franchement, il s'agit de votre sous-sol. Si vous ne nettoyez pas votre cave d'ordis, ça se voit que FB est en train de devenir un réseau mal entretenu et pas dépisté qui donne des IST aux ordinateurs et ça va faire des films d'horreur à la SAW et je ne crois pas que c'est ce que vous cherchez dans votre plan quinquénal.

 

C'est tout. Je suis content pour votre succès. Je suis heureux de savoir que vous êtes désormais le plus grand pourvoyeur de photos de cup cakes à la con et que grâce à vous on en a psychologiquement bavé pendant les 9 mois désastreux du débat sur le mariage gay avec des mauvaises news tous les jours. Vous nous revendrez tout ça dans 10 ans au prix fort et on dira « Waou j'avais oublié que j'ai passé 9 mois à pester contre Christine Boutin, c'est super vintage, merci FB! »

 

P.S.1 : J'ai hésité à vous écrire ce message en anglais (car je peux le faire!) puisque vos bureaux sont à Palo Alto mais je suppose que vous disposez d'une plateforme française qui m'aidera à résoudre mes 2 problèmes majeurs que je rappelle au cas où vous auriez un ADD :

 

- Je veux publier mon blog perso sur ma page FB et je rigole plus là, y'en a marre de vos censures même pas légitimes

 

- Je veux virer facilement 500 amis usés et inutiles pour les remplacer par 500 nouveaux et intéressants.

 

P. S.2: Surtout ne déléguez pas cette tâche à une méchante folle qui ne m'aime pas parce que je suis ouvertement gay alors qu'elle est au placard chez vous dans vos bureaux français. Je ne lui fais pas confiance.

 

Merci.

Bonne continuation comme on dit.


Didier Lestrade

Imprimer

Enregistrer en PDF

Partager sur facebook

Partager cette article sur TwitterPartager sur Twitter

Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter