Une femme, sinon rien

J'ai un petit problème avec l'image du PS et je ne crois pas être le seul. Je sais bien que l'on doit voter pour ses convictions et faire abstraction des détails, surtout avec les enjeux de ces présidentielles qui arrivent, mais à force de regarder la télé, voir ce qui se dit sur FB et Twitter et ailleurs, c'est de pire en pire. 

filet
Didier Lestrade

par Didier Lestrade - Dimanche 09 octobre 2011

Journaliste, écrivain, co-fondateur d'Act Up Paris et de Têtu, Didier Lestrade a toujours été en dehors du placard, comme gay, comme séropositif ou comme activiste. On dit qu'il est méchant, en fait il dit juste ce qu'il pense.

filet

J'ai un petit problème avec l'image du PS et je ne crois pas être le seul. Je sais bien que l'on doit voter pour ses convictions et faire abstraction des détails, surtout avec les enjeux de ces présidentielles qui arrivent, mais à force de regarder la télé, voir ce qui se dit sur FB et Twitter et ailleurs, c'est de pire en pire. 

M

anuel Valls est cassé par Le Petit Journal en permanence et le mec n'a toujours pas pigé le danger d'une caméra qui le fixe, il n'a aucune idée de ce qui se passe quand on dit une connerie en live et c'est dommage car c'est vraiment le seul qui sait s'habiller. Enfin, en tout cas, il a un look qui se reconnaît en une fraction de seconde, ce qui est très rare dans la politique française.

Montebourg, je ne peux pas sortir de mon esprit son image de notable de province qui s'adresse à ses serfs de village comme s'il était enfermé dans « La règle du » de Renoir, on s'attend à ce qu'il sorte un manteau Loden pourri pour aller à la chasse, et franchement je déteste les noms à particule, il y en a déjà vraiment trop dans les médias et la classe politique. Finalement, c'est le De Villiers de gauche, ce qui est emmerdant pour un mec à la gauche du PS, il ne réalise pas qu'il ne parle plus comme une personne normale même si c'est le meilleur orateur de tous, en fait il aurait fallu faire ces primaires en 95 ou 97 quand il était le seul à attaquer Chirac sur les procès et que le PS l'a laissé tomber comme un chien, les cons.

 

Moi, toute ma vie, j'ai toujours choisi un livre selon la couverture. Je veux dire, François Hollande. Il y a des gens qui ont le courage de dire à quel point il est laid à cause de ce régime ? Il me fait peur. Ce n'est pas que je me fais un délire de l'Elysée, je m'en fiche, et les visites de la journée du patrimoine, ce n'est pas du tout mon délire. Mais, même si je cligne les yeux et j'imagine que quelqu'un, forcément, s'occupera sérieusement de sa garde robe, je ne peux même pas le visualiser sur le perron du palais présidentiel. Le mec est moche ! On peut le dire ou quoi ? Il y a trois semaines, il a donné une interview rapide pour une chaîne de télé et tenez-vous bien, il était filmé en gros plan, dans son bureau, avec la lumière en contre jour qui tapait sur sa nuque et ses poils et ses boutons et en plus son visage était encore plus rouge et congestionné qu'un séropo sous Zerit, ça me rappelait mon propre visage à la pire époque.

 

Et il n'y a pas eu une seule folle de son entourage qui soit intervenue à temps pour dire au cameraman « Hu-hu, non, la caméra pas comme ça, on va le filmer dans l'autre sens ». A quoi ça sert d'avoir fait Queer Eye for a Straight Guy ? C'est le même problème avec DSK, il n'y avait pas de folle PR dans la chambre à côté de la 208 pour faire le cerbère et s'assurer que ces 9 minutes seraient bien supervisées ? Et c'est même pas une question de costume car tout le monde a compris qu'il fait exprès de s'acheter des costards cheapos pour se donner une image prolo, c'est juste qu'on peut faire prolo ET joli et si le PS n'a toujours pas pigé ça, alors ça veut dire que c'est pas la peine de voter pour eux. Dix ans à se préparer et c'est toujours aussi mal foutu. Et dieu sait que l'image c'est facile à organiser, c'est pas insoluble comme trouver la solution à la crise grecque. Le succès « relatif » de Hollande dans les sondages conforte cette idée complètement mass média française selon laquelle les Français veulent le mec le plus boring, le plus normal, le plus sauciflard. A la rigueur, il était mieux quand il était gros. Au moins il avait l'air à l'aise, on n'avait pas l'impression qu'il allait tourner de l'œil sans arrêt parce qu'il a une hypoglycémie.

 

 

Über-Plouc

 

Ségolène Royal. Le gros problème de ces primaires, c'est que tout le monde a pris un énorme coup de vieux. Ségo était parfaite en 2007, elle était belle, rayonnante, à l'aise. Aujourd'hui, elle est toujours belle, mais il y a un truc dans son visage qui s'est figé, elle est « habitée » comme elle dit. Et de fait, elle est très bien un jour, et le lendemain on a l'impression qu'elle a pris encore cinq ans de plus. On ne voit que le côté fantasque, imprévu, je fais ce que je veux et je vous emmerde. Ce qui est cool quand on est au chômage comme nous, mais très handicapant quand on veut être la première femme Présidente de la République. Elle a raté sa fenêtre d'opportunité et l'idée selon laquelle ce seront désormais les gosses de Hollande / Royal qui vont faire le lien politique entre le couple fait froid dans le dos. Chirac, Sarko, c'est quoi cette loi des séries avec les gosses qui interfèrent dans les décisions de l'Etat ? Vous voulez dire qu'on va se débarrasser de Sarko, son ex, son fils, sa femme et le bébé à naître pour élire un divorcé, sa bru, les gosses et le livret de famille ? Ils sont à jour dans leurs vaccinations au moins ? Montrez-moi le carnet !

 

C'est quand même incroyable de penser que nous, les gens de gauche, avons toujours considéré la droite comme le summum de la plouquerie et que désormais, c'est le PS qui le revendique. Regardez le cas Delanoë. Maintenant on apprend que le maire gay de Berlin réussit si bien lors des dernières élections allemandes qu'il va sans problème décrocher un troisième mandat et même devenir chancelier à la place de Merkel. Un chancelier gay ! Après un ministre des affaires étrangères gay !

 

Et forcément, là, on se tourne tout de suite vers cet Hôtel de Ville de Paris, rempli de naphtaline à tous les étages (ok, c'est plus en vente libre, mais ils ont fait de gros stocks), endormi comme le palais de la Princesse au bois dormant avec, wait, un gay si booooring que 80% des lecteurs de Yagg sont satisfaits de son « bilan ». Le mec est si absent de l'actualité qu'on se demande encore s'il est vivant et il faut le remuer avec une perche de 5 mètres pour s'assurer qu'il respire encore. Pourquoi 5 mètres ? Parce qu'il est méchant le bougre, et dès qu'on a le malheur de dire que sa ville est mal gérée, c'est toute la mafia des pédales socialistes qui se met en colère. Comparez: d'un côté un maire gay parisien qu'on ne voit jamais, qui n'a rien à dire sur l'état du monde (remarque, il a raison de la boucler sur la Tunisie, son pays) et de l'autre, un maire gay berlinois qui réussit tellement bien qu'il va diriger le pays entier. Où est l'erreur, nmmmm ? Bah, c'est sûrement moi qui regarde les trucs de travers. Continuez à être gentils avec lui, les médias, c'est une preuve supplémentaire de votre compromission face à la plouquerie.

 

Reste la mère Aubry. Je suis étonné d'entendre des moqueries sur son image ou son maquillage l'autre soir pendant le débat sur BFM. Moi je trouve que son image est beaucoup moins erratique que celle des autres. Ce qu'elle porte est vraiment son identité, elle ne cherche pas à faire des blagues et franchement, c'est elle, de loin, qui a la meilleure mine des candidats du PS. Et je suis aussi très étonné d'entendre beaucoup de gens de chez Hollande dire qu'elle ne ferait pas bonne image sur le perron de l'Elysée. Si Merkel y arrive, pourquoi pas elle ? Vous vous rappelez l'arrivée de Merkel au pouvoir avec ces résultats d'élection étranges pendant lesquelles on ne savait pas qui avait gagné ? Et aujourd'hui, l'image de Merkel ne pose plus de souci. Elle a réussi à survivre à cinq années de mains baladeuses de Sarko, c'est pour dire ! Aubry serait très bien sur le perron de l'Elysée, elle a cette image unidimensionnelle de carton pate, c'est du solide.

 

De toute manière, c'est n'importe qui dans ces primaires sauf un homme. Lors de l'émission de Canal sur les Primaires, on voit bien que les hommes sont des porcs, tous. Ils sont puants, supérieurs, ils osent s'imaginer que leur programme pourrait être plus intéressant qu'une femme élue Présidente de la République ! How dare they! What a fucking liberty! On a une chance d'élire une femme, celles qui ont toujours moins de casseroles que les hommes, comme dans les pays du Nord, et vous voulez dire qu'on va reprendre les même magouilles de la Corrèze ? Mais dites-moi que vous n'allez pas faire ça ? C'est une femme, SINON RIEN !

 


Didier Lestrade

Imprimer

Enregistrer en PDF

Partager sur facebook

Partager cette article sur TwitterPartager sur Twitter

Restez dans la boucle

FacebookRetrouvez Minorités sur Facebook

TwitterSuivez Minorités sur Twitter